JEUX EN LIGNE – LES DÉPUTÉS DU SRC MÉCONTENTS

Modifié le 30 septembre 2015

Cela a pris 23 heures de discussions à l’Assemblée Nationale pour décider quels amendements accepter et lesquels rejeter dans le projet de loi sur l’ouverture des jeux et paris en ligne. Les députés du groupe SRC – Socialiste, Radical et Citoyen – sont mécontents des résultats des débats car leurs amendements ont été rejetés. Ils craignent des conséquences néfastes au nouveau projet de législation et pensent que l’ARJEL, la nouvelle autorité qui décidera de tout ce qui concerne les licences et surveillera les sites en ayant, risque de présenter de nombreuses faiblesses et lacunes dans son dispositif.

Les membres du groupe SRC sont persuadés que la nouvelle loi avec ses offres de promotions et ses publicités risque fort d’encourager et de décupler l’offre des jeux au lieu de la décourager, ce qui augure mal pour les risques d’addiction. Ce qu’ils reprochent surtout à l’ARJEL est le petit nombre de membres, seulement sept, ce qui n’est évidemment pas suffisant pour les lourdes responsabilités auxquelles cette nouvelle autorité aura à faire face concernant les conflits d’intérêts, l’addiction au jeu, le blanchiment d’argent et autres domaines à problèmes.

Partager
JEUX EN LIGNE –... sur :
Ban Single


Les articles ci-dessous peuvent aussi vous intéresser:



Les commentaires sont clos.