Les casinos de france et la loi

Modifié le 01 juillet 2012

Le tribunal correctionnel de Paris a débouté les casinos en dur français qui ont cité devant lui quatre opérateurs de jeu en ligne en les accusant de concurrence déloyale. D’après le tribunal il n’existe pas de préjudice direct. Les plus gros groupes de casinos français Tranchant, Joa Groupe, Barrière, le syndicat des casinos de France et plusieurs autres casinos ont accusé les sites Sportingbet, Bwin, 888 et Unibet de concurrence déloyale et de violation de la loi française.

Les sites accusés n’ont pas reconnu le droit de la justice française de les juger puisqu’ils ne sont ni français ni basés en France. Le tribunal a donc du trancher et l’a fait en déclarant les plaintes irrecevables. Les accusateurs ne sont pas prêts à en rester là et comptent faire appel. En demandant un euro symbolique de dommages et intérêts le but de ceux-ci était d’essayer d’interdire ces sites pendant un certain temps, au moins jusqu’à ce qu’ils aient obtenu la licence.

Partager
Les casinos de france... sur :
Ban Single
Ban Single


Les articles ci-dessous peuvent aussi vous intéresser:



Qu'en pensez-vous ?

Vous êtes sur le point de commenter notre article ? Soyez polis et respectueux :)